Employés d'un
cabinet juridique

Si le risque est si grand, pourquoi est-ce que je ne connais aucune personne invalide?

Nous ne voyons pas l’air, mais nous savons qu’il existe autour de nous. Les décès, les accidents d’auto et les incendies sont des sinistres très visibles. On en fait mention tous les jours dans les journaux et à la télévision, et la plupart d’entre nous ont été personnellement touchés par un de ces événements ou connaissent quelqu’un qui l’a été. Toutefois, la plupart des invalidités sont le résultat d’événements invisibles comme une maladie cardiaque, le cancer ou des troubles psychiques.

Plusieurs juristes sont invalides en raison de maladies mentales et neurologiques. Plusieurs d’entre eux cachent leur maladie à leurs pairs et à leurs clients, de peur qu’elle ait une influence négative sur les relations qu’ils ont avec eux. Seuls ceux qui sont proches d’un juriste en état d’invalidité connaissent la vraie raison de son long « congé sabbatique » ou de l’« annulation de son partenariat en vue d’un changement de carrière ». Si vous n’avez pas été mis au courant, comment pouvez-vous savoir que la personne à qui vous avez serré la main hier n’est plus en mesure de travailler par suite d’une maladie cardiaque, d’un cancer ou de troubles psychiques? La plupart des personnes invalides souffrent silencieusement autour de nous.

La majorité des sinistres invalidité liés à une maladie psychique consistent en une dépression ou des troubles d’anxiété. Quelquefois, ces maladies sont associées à d’autres facteurs comme l’alcoolisme et la toxicomanie.