Abécédaire

La faiblesse des taux d’intérêt n’augure pas bien pour les assureurs et pourrait vous affecter négativement! – Juin 2013

Si vous songez à demander un prêt, les faibles taux d’intérêt feront votre bonheur, mais cela fera un malheur sur les bénéfices des assureurs. Cette situation pourrait aussi avoir un effet négatif sur vous, car cela provoque une hausse des primes. Pour comprendre pourquoi la faiblesse des taux d’intérêt a une incidence négative sur les assureurs, il est important de savoir comment ces assureurs font leurs bénéfices.

Si vous avez une police d’assurance vie permanente type (couverture viagère) et que vous décidiez de calculer la valeur actualisée des primes à payer durant toute votre vie, le total sera moins élevé que le capital-décès. Si les primes perçues par l’assureur ne suffisent pas à égaler votre capital-décès, comment peut-il faire un bénéfice?

Le taux de rendement prévu sur les placements à long terme est un des facteurs utilisés pour déterminer le montant de la prime à facturer au client. Les assureurs sont des investisseurs très prudents et ils investissent en moyenne à peu près les trois quarts de leurs fonds dans des obligations de l’État. De plus, le gouvernement fédéral surveille ces placements pour s’assurer qu’ils sont à faible risque. Le problème pour les assureurs, c’est que ces types de placements offrent des taux de rendement très faibles, comparés au passé récent.

Lorsque les rendements sur les placements diminuent, il faut augmenter les revenus de primes. Une police d’assurance vie permanente souscrite il y a quelques années pouvait être tarifée à une prime de 800 $ par année, calculée selon les taux d’intérêt alors en vigueur. Aujourd’hui, la même police devrait peut être avoir une prime de 1 600 $. Comme les garanties de taux empêchent les assureurs d’augmenter les prime des polices en vigueur, de nombreux assureurs canadiens ont dû augmenter le coût d’acquisition des noveaux contrats d’assurance vie permanente jusqu’à concurrence de 50 %, et il est probable que d’autres augmentations suivront.

Pour calculer votre prime, l’assureur utilise aussi l’hypothèse du revenu obtenu par suite des déchéances de police avant  qu’une demande de prestations ait été faite. Il est normal qu’un pourcentage important de polices tombe en déchéance puisque les besoins des clients changent ou ils veulent une solution de rechange plus économique. Par contre, comme le coût des nouveaux produits d’assurance vie permanente augmente rapidement, les clients seront moins portés à annuler leur contrat actuel pour une solution de rechange plus économique. Cela entraîne une réduction des revenus obtenus par suite des déchéances de police, et provoquer une hausse des primes.

En plus des augmentations de taux, voici d’autres exemples d’impact négatif causé par la faiblesse des taux d’intérêt :

Vie universelle (VU)

Le contrat VU type est une assurance vie permanente qui permet au client de garder le contrôle sur les placements d’une partie de la prime. Ce type de police vous fournit l’avantage d’augmenter la valeur des placements et d’utiliser ces fonds pour acquitter les primes futures ou rehausser le capital-décès.

Si vous songez à acheter une police VU aujourd’hui, il est fort probable que vos hypothèses sur les taux de rendement des placements seront très prudentes. Nombre d’assurés ont acheté leur police VU lorsque des taux de rendement plus élevés étaient envisagés comme une réalité. Pour eux, la faiblesse actuelle des taux d’intérêt a une incidence importante sur leurs hypothèses originales. Si votre police VU date de plusieurs années, il serait sage de l’apporter chez votre agent pour discuter avec lui de vos hypothèses originales.

Produit de l’assurance utilisé comme revenu pour le conjoint survivant

L’assurance vie est souvent utilisée pour préserver le revenu familial au décès du principal soutien de la famille. Cette stratégie prend habituellement comme hypothèse que le produit de l’assurance sera investi et que la majorité ou la totalité du rendement servira comme source de revenus adéquate pour les survivants de l’assuré aussi longtemps qu’ils en auront besoin.

Si vous avez acheté une assurance vie comme source de revenus pour votre famille, vous devriez examiner le montant de votre couverture. Même si la police est récente, le montant nominal pourrait être inadéquat, compte tenu de la triste réalité des rendements à l’heure actuelle. Il est important de connaître l’impact des taux d’intérêt sur votre police, et son ampleur, pour planifier en conséquence.

Vous songez à acheter une assurance vie permanente?

Si vous songez à acheter une police d’assurance vie permanente, il est temps de passer à l’action. Il y a peut-être encore quelques assureurs qui n’ont pas encore réagi devant la faiblesse des taux d’intérêt, mais cette conjoncture favorable s’estompe rapidement. Plus vous attendez, plus vos primes seront élevées.

Veuillez noter que nos conseils ne sont pas destinés à remplacer ceux d’un expert en assurance qui a procédé à un examen personnel de vos garanties et de vos besoins d’assurance particuliers. Pour connaître le nom du représentant autorisé de l’AABC de votre région, cliquez ici.