Abécédaire

À propos du régime enregistré d’épargne-études (REEE)

Les REEE sont des instruments d’épargne à l’abri de l’impôt. Le versement de cotisation à un REEE ne donne pas droit à une déduction fiscale, mais l’impôt n’est payé sur le montant accru que s’il est retiré du régime. Étant donné que beaucoup d’étudiants ont très peu ou presque pas de revenu, ils peuvent en général retirer le capital libre d’impôt.

Au préalable, on pouvait épargner jusqu’à 4 000 $ par année dans un REEE et le plafond viager de cotisation était de 42 000 $ par enfant. Le budget fédéral du 19 mars 2007 a éliminé le plafond de cotisation annuel à un REEE et a haussé le plafond viager de cotisation à 50 000 $.

Lorsque vous ouvrez un REEE pour un enfant, le gouvernement du Canada ajoute la subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) à vos économies. La SCEE peut procurer une garantie viagère additionnelle jusqu’à un maximum de 7 200 $ par enfant. Pour en savoir plus sur la SCEE, consultez la section REEE du site de l’Agence du revenu du Canada à http://www.cra-arc.gc.ca/tx/ndvdls/tpcs/resp-reee/menu-fra.html.

C’est un moyen que les parents utilisent de plus en plus pour les études de leurs enfants. En étant convenablement assuré advenant une invalidité ou un décès, vous permettez à votre famille de continuer à cotiser au REEE de vos enfants.